La ville, un refuge pour les insectes !

Avec la disparition des milieux naturels, le rôle des jardins dans la conservation de la biodiversité devient aujourd’hui de plus en plus important.  Certes, point de papillon rarissime ou d’orchidée exubérante, mais toute la nature dite  « ordinaire » ou de proximité peut s’y retrouver.

En ville, les températures plus clémentes, la diversité des plantations, les méthodes de culture sans engrais et sans pesticides, les plantations sur les terrasses, bords de fenêtres et cours séduisent de nombreux insectes. Dans les jardins urbains, les floraisons s’étalent du printemps à l’automne et les insectes ont de quoi butiner une bonne partie de l’année.

This page as PDF

Ce contenu a été publié dans Principes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *