Les floraisons : bilan après un premier printemps

[Juin 2007] A la mi-mai, j’ai réalisé la quasi totalité des plantations de vivaces, achetées à « La Jardinerie de l’Amblève » (Aywaille, BE) qui propose un vaste choix de plantes de bonne qualité.

J’avais au départ plusieurs objectifs :

  1. étaler sur la plus longue période possible les floraisons
  2. proposer aux insectes des fleurs ayant des corolles de différentes profondeurs
  3. occuper un maximum d’espace, tant horizontalement que verticalement

Les résultats des objectifs 1 et 3 ne seront pas visibles avant un ou deux ans, le temps que toutes les plantes s’adaptent et expriment leur potentiel. Pour l’objectif 2, j’ai essayé de choisir des plantes dans des « familles » botaniques différentes, afin d’augmenter la diversité des corolles (forme, couleur, dimension, disposition des fleurs …)

A la mi-juin, les pavots (plus de 100 pieds) sont en pleine floraison et je dois en sacrifier une partie importante pour planter les vivaces. La fleur de pavot ne dure qu’une journée, la quantité de plants permet alors d’assurer une floraison sur 2-3 semaines.

15 juin 2007
15 juin 2007

Pour étaler la floraison, et disposer de fleurs en hiver, j’ai choisi de planter des Hellébores (2 pieds de 3 variétés différentes). Mais à ce jour, je n’ai pas encore observé le moindre bouton floral, la floraison de cet hiver est sans doute compromise.

15 juin 2007

le « cœur » du jardin, qui reçoit beaucoup de soleil, a été garni de plantes de pleine lumière, et qui peuvent atteindre des tailles comprises entre 60 et 80 cm. Des lupins (un bleu, un rouge et un jaune), des Scabieuses, un Géranium, … une trentaine de variétés au total. Le détail dans un prochain billet …

15 juin 2007
15 juin 2007
15 juin 2007

This page as PDF

Ce contenu a été publié dans Aménagements, Un mini jardin Nature admise. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *