Panna cotta à la fleur de sureau (et coulis de fraises)

Cette recette m’a été transmise par Christine Tondeur, lors de sa balade gourmande du 12 mai (2011), intitulée « Couleurs, senteurs, saveurs et voix des chemins », balade suivie d’un repas à base de plantes récoltées sur les chemins de Lincé ce jour là.  J’ai presque tout aimé, seul le potage à l’épiaire des bois n’était vraiment pas à mon goût 🙂

J’en viens directement à l’un des desserts, la Panna cotta à la fleur de sureau (et coulis de fraises).  Je précise qu’il s’agit ici du sureau noir !

C’est très facile à réaliser, j’y suis arrivé du premier coup ! Voici les ingrédients (pour 0,4 litre de préparation finale) de la recette originale :

  • 3 belles ombelles de sureau, plus une pour la présentation. Ne pas choisir des ombelles avec des fleurs brunies, car les fleurs de ces ombelles sont fanées ou en voie l’être, et elles se détachent de l’ombelle très facilement.
  • 25 cl de lait
  • 12 cl de crème … et pas de la light 🙂
  • 50 grammes de sucre
  • 2 feuilles de gélatine de 3 grammes;  personnellement , j’ai remplacé par 4 grammes de poudre d’agar-agar bio de la marque LIMA, vendue notamment au magasin bio « Le Pont » à Sprimont, parce que je voulais éviter les gélatines animales.

Tous ces aliments existent en bio, pensez y !

La recette (en italique mes commentaires) :

  • Enlever les fleurs des ombelles; j’ai coupé avec des petits ciseaux le maximum de rameaux d’ombelles, mais je n’ai pas détaché les fleurs une par une 😉
  • Bien secouer les ombelles au dessus d’une assiette creuse pour faire tomber toutes les bestioles minuscules qui y sont cachées … la quantité est surprenante !
  • Faire bouillir le lait et y laisser infuser les petites fleurs à couvert pendant 24 heures. Filtrer en pressant bien.
  • Faire chauffer le lait parfumé avec la crème et le sucre, bien mélanger.
  • Quand le lait bout, enlever la casserole du feu et ajouter la gélatine (préalablement ramollie dans l’eau froide s’il s’agit de gélatine en feuilles)
  • Bien mélanger, fouetter si vous avez utilisé de la poudre Agar-agar
  • Verser dans une verrine ou moule souple.
  • Laisser refroidir, puis réserver au frais une bonne heure.
  • Démouler éventuellement la panna cotta, décorer avec des fraises, le coulis de fraises et un morceau d’ombelle de sureau

Mes impressions

Ne disposant pas (encore) de petites verrines, j’ai réparti les 40 cl de la préparation finale dans 4 verres à eau, soit des portions de 10 cl environ. Après une heure au frigo, j’ai goûté ma préparation, sans coulis de fraises. Et bien, c’est très goutu ! Papilles gustatives saturées dès la 2e ou 3e cuillère.

Cette préparation est vraiment parfumée, et l’accompagnement de fraises, comme présenté chez Christine, me semble indispensable. Des plus petites portions sont aussi à envisager pour ne pas être écœuré

 

This page as PDF

Ce contenu a été publié dans Recettes, Plantes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *