La Vipérine

La Vipérine (Echium vulgare) est une plante de la famille des Borraginacées, comme le Mysotis ou la Consoude. Elle tire son nom des 4 parties de son fruit, qui ont la forme d’une tête de vipère. On supposait autrefois qu’elle avait la vertu de neutraliser le venin ce ce reptile. Le style bifide (fendu en 2 parties) sortant de la corolle évoque la langue de vipère.

Elle fleurit de Juin à Septembre, voire Octobre. Elle apprécie friches et rocailles, dunes fixées, ballast des voies ferrées, sites rudéralisés. Sur ces sites, elle atteint 20 à 80 cm. Dans une bonne terre de jardin, comme c’est le cas dans la jardinière où elle pousse, elle monte à 120 cm.

C’est une espèce bisannuelle, qui forme une rosette de feuilles basilaires, +/- persistantes en hiver. Je l’ai semée au printemps 2011, à partie de graines récoltées quelques mois plus tôt sur des plantes toutes séchées. Une bonne dizaine de plantes se sont développées, mais je n’en ai sélectionnées que trois.  En Juillet 2011, les rosettes de feuilles étaient pleinement développées. Un insecte mineur (dont la larve vit dans l’épaisseur de la feuille), une mouche ou vraisemblablement un papillon s’est même installé dans quelques feuilles, mais sans dommages pour les plantes.

La floraison a débuté vers le 07 juin. Les fleurs attirent bourdons et abeilles (Chelostoma species), tandis que le feuillage, couvert d’un champignon,  attire la Coccinelle à 22 points, qui se nourrit de ce champignon.

viperine 07 viperine 06 viperine 05 viperine 04 viperine 03 viperine 02 viperine 01 Viperine 02 Viperine 01 Chelostoma species
<
>

This page as PDF

Ce contenu a été publié dans Plantes sauvages, Plantes, Juin, Juillet. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La Vipérine

  1. El gritche dit :

    Les Chelostoma sont pour la plupart oligolectiques et fréquentent plutot les Ranunculacées (C.florisomne), les Campanulacées (C.rapunculi, C.campanularum etc..).
    De nombreux Hoplitis (Megachilidae) sont oligolectiques sur la Vipérine, le plus commun étant H.adunca. La vipérine nourrit aussi de nombreuses Eucera (Sud de la France), un Cerambycidae etc…
    La vipérine est une plante très belle et très intéressante pour les abeilles sauvages et devrait être un constituant essentiel des jachéres fleuris.

  2. Liliane Delvaux dit :

    Et que dire du liseron à tige très volubile ? Je pense qu’il a conclu un accord de partenariat avec les escargots de mon jardin : il rabat les tiges des framboisiers pour permettre aux seconds de manger mes framboises et au premier de fleurir, prospérer et ne pas être mangé.
    Bien sûr, j’aime les belles sauvageonnes … mais je préfère les framboises… et je mangerai les escargots après … quand je saurai comment les cuisiner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *