Toujours plus haut !

Le Bouillon blanc dépasse maintenant les deux mètres de haut. Vers le 15 juin, une dizaine d’inflorescences latérales sont apparues, et en deux jours à peine, elles se sont développées et ont fleuri, selon le même schéma que l’axe principal.

Je suis assez surpris de la variation de la courbure du sommet de l’axe principal au cours d’une même journée. Est-ce le manque d’eau qui accentue la courbure, alors qu’une provision suffisante d’eau redresse la plante ? Mystère …

15 juin 2011 15 juin 2011 15 juin 2011 18 juin 2011 26 juin 2011 26 juin 2011 26 juin 2011
<
>
15 juin 2011

This page as PDF

Ce contenu a été publié dans Plantes sauvages, Plantes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *