Insectes d’avril 2018

Insectes du mois d’avril 2018

Les floraisons abondantes du Romarin et de la Giroflée arbustive (Erysimum Bowles Mauve), accompagnées de quelques jours de climat estival (records de températures battus pour avril), il n’en fallait pas plus pour que la saison entomologique 2018 démarre.

Les Hyménoptères (abeilles, guêpes et autres) sont les plus nombreux, ou les plus observés. Les habitants à l’année sont bien sur de retour : Osmia cornuta (Osmie cornue), fidèle aux nichoirs depuis 10 ans , Osmia caerulescens (Osmie bleuissante) présente depuis 2015 ou 2016 et Polistes dominulus (Le Poliste Gaulois), une guêpe sociale inoffensive, qui nidifie pour la 2e année consécutive, sous une tuile de la buanderie.

Autres habituées printanières, Anthophora plumipes, une grosse abeille solitaire au vol particulièrement rapide … c’est toujours un défi de (bien) la photographier 😉 et le bourdon maintenant le plus commun de Belgique, Bombus pascuorum (Bourdon des champs), qui sera aussi le dernier observé, sans doute jusque novembre.

Et puis, deux nouvelles espèces, pour mon mini jardin en tout cas, à l’identification un peu moins certaine : un ichneumon (Ichneumon stramentor, qui parasite des chenilles) et un ophion, peut être  Ophion scutellaris (ID Camille Thirion) … peut être déjà observé en 2012.

Bombylius major (Bombyle bichon), au vol stationnaire impressionnant, prédateur  des guêpes et abeilles solitaires, fait aussi quelques apparitions. Parmi les autres visiteurs, Coreus marginatus (la Punaise brune), et Pieris brassicae (Piéride du chou), papillon blanc bien connu, et la chenille d’un autre papillon, Noctua comes (La Hulotte).

 

 

Publié dans Calendrier des saisons, Autres bestioles, Avril, Abeilles solitaires, Diptères, Hyménoptères, Papillons | Laisser un commentaire

Renouveau 2018

Cette année 2018, toutes les conditions sont réunies pour remettre en ordre mon mini jardin Nature admise : accrochage des nichoirs en HLM, nouveaux tubes de bambou pour les Osmies, renouvellement des deux plus anciennes jardinières (les nouvelles 5 et 6), et quelques nouvelles plantes, pour remplacer celles perdues depuis l’été dernier.

Le modèle de jardinière en bois que j’utilise depuis février 2007 étant devenu hors de prix, j’achète deux modèles plus simples, plus légers aussi, et sans la doublure intérieure destinée à protéger le bois. Celle-ci est remplacée par une découpe dans une … ancienne tenture en tissus thermique 😉 qui a été très efficace lors de précédents hivers. Deux sections sciées dans un piquet arrivé chez moi << par hasard >> et glissées sous les jardinières, éloignent celles-ci d’un contact direct avec l’humidité du sol, sans doute la première cause de pourrissement du bois. 

Jardinière N° 1 
Jardinière N°2
Publié dans Aménagements, Avril, Un mini jardin Nature admise | Laisser un commentaire