La Mégachile du rosier : épisode 2 (couvert et gîte)

Un des « secrets » pour développer et maintenir un « Jardin Nature Admise », c’est d’offrir le gîte et le couvert. Je l’ai encore vérifié ce jour, avec une visiteuse habituelle de mon jardin, la Mégachile du Rosier, présente depuis l’été 2007 au moins, et qui, en 2014, avait nidifié dans de la mousse isolante !

Le Lupin est une de mes plantes « coup de cœur », mais lassé par les ravages des limaces à son encontre, je l’avais délaissée depuis plusieurs années. Mais la semaine dernière, je me laisse tenter par une potée bien fleurie.  A peine posée sur la table du jardin … elle est adoptée par la Mégachile du Rosier, qui a une technique bien particulière pour accéder aux étamines, qui sont cachées par la carène.

La fleur du Lupin est bâtie selon le schéma suivant : Le calice est soudé, un grand pétale, ou étendard, coiffe le reste de la fleur. Deux pétales, les ailes, sont disposés de chaque côté de la fleur et enveloppent partiellement les deux pétales inférieurs. Ceux-ci sont souvent réunis entre eux et forme la carène. Celle-ci peut prendre la forme d’un bec plus ou moins pointu.

Fleur_lupinPour accéder aux étamines, notre abeille fait preuve d’une habilité particulière : avec les pattes I (avant) et II (milieu), elle écarte les ailes, tandis qu’avec les pattes III (arrière), elle appuie sur la carène, pour faire jaillir les étamines. Elle y frotte ensuite sa brosse ventrale pour récolter le pollen.  La table est mise !

Quant au gîte, à ma grande surprise, c’est un tuteur en bambou qui en fait office, et à moins de 2 mètres de la potée de lupin ! Il me reste à surveiller ce bambou et espérer y voir notre coupeuse de feuilles y insérer les fragments de folioles de rosiers, qui constituent son nid

Megachile_Jardin_Sprimont_08-07-2016_01 Megachile_Jardin_Sprimont_08-07-2016_02 Megachile_Jardin_Sprimont_08-07-2016_03 Megachile_Jardin_Sprimont_08-07-2016_04 Megachile_Jardin_Sprimont_08-07-2016_05 Megachile_Jardin_Sprimont_08-07-2016_06 Megachile_Jardin_Sprimont_08-07-2016_07 Megachile_Jardin_Sprimont_08-07-2016_08 Megachile_Jardin_Sprimont_08-07-2016_09 Megachile_Jardin_Sprimont_08-07-2016_10 Megachile_Jardin_Sprimont_08-07-2016_11 Megachile_Jardin_Sprimont_08-07-2016_12
<
>

This page as PDF

Ce contenu a été publié dans Juillet, Abeilles solitaires, Mégachile du rosier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à La Mégachile du rosier : épisode 2 (couvert et gîte)

  1. Philippe Destinay dit :

    Magnifiques photos et article bien intéressant

  2. Libert véronique dit :

    merci pour la qualité du commentaire et des photos.
    Avec quel appareil as tu fais de telles photos?

  3. admin dit :

    j’utilise un Nikon D 7000, avec un objectif macro AF-S MICRO NIKKOR 105 mm 1:2.8 stabilisé, et des flashes latéraux

  4. marie dit :

    Bravo pour cet article bien intéressant ! Clichés superbes et …. contente de retrouver qq news, il me semble que ça fait tellement longtemps !!! ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *